De la vie nue ou le jugement sans loi

De la vie nue ou le jugement sans loi

Dans Moyens sans fins, notes sur le politique et l’Ouvert, De l’homme et de l’animal (réédité pour le premier et publié pour le second aux éditions Rivages), la philosophie de...

Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Formage,  Les Quasi-Monténégrins suivi de Deux Frères Éditions P.O.L Qui aime la chansonnette ne pourra qu’aimer Nathalie Quintane. Depuis quelques livres subtils, déstabilisants, cette...

Eugène Savitzkaya - L’enfance nue des origines

Eugène Savitzkaya – L’enfance nue des origines

Consacré « frère en écriture » et comme un « grand écrivain » par Hervé Guibert, Eugène Savitzkaya a depuis Mentir et Mongolie plaine sale, écrit une dizaine de livres...

Les écritures de Cy Twombly

Les écritures de Cy Twombly

Hanté par les inscriptions, l’empreinte à peindre ou à graffiter, le plus européen des peintres américains expose à la galerie Karsten Greve. Article in  « Le quotidien de Paris », le 11...

Zingaro, une œuvre au noir (Triptyk)

Zingaro, une œuvre au noir (Triptyk)

Profondément ancrés dans les rites de passage, de régénérescence, les spectacles de Bartabas nous ont habitués à leurs cycles de métamorphoses. Entretien avec Bartabas sur Tryptik, sa...

Continent créole (dans le vent d’ouest du cyclone) Entretien avec Raphaël Confiant par Yan Ciret

Continent créole (dans le vent d’ouest du cyclone) Entretien avec Raphaël Confiant par Yan Ciret

Suivi de Soulèvements (comme une pierre de lave jetée dans le jardin du maître) Yan Ciret : En quoi l’enseignement du créole est-il une question cruciale de ce que vous avez appelé,...

Le carré noir sur fond noir de Guy Debord

Le carré noir sur fond noir de Guy Debord

Chaque film est une guerre, une aventure, un conflit avec le monde réel, peu de cinéastes ont fait de cette bataille incessante la matière même de leur oeuvre. Et si quelqu’un a poussé à...

Généalogie des métamorphoses monstres • Entretien avec Jean-Louis Schefer par Yan Ciret

Généalogie des métamorphoses monstres • Entretien avec Jean-Louis Schefer par Yan Ciret

Esprit mobile, vif argent, même, que celui de Jean-Louis Schefer. Mais d’un calme ironique, comme détaché des attaches de « premières vues », voire de « premières...

Thomas Hirschhorn : Travailleur d’Horus

Thomas Hirschhorn : Travailleur d’Horus

Chalet Lost History  avec des textes intégrés de Manuel Joseph Galerie Chantal Crousel du 13 décembre au 21 février 2004 Par Yan Ciret, in Art press n° 301, mai 2004, Une figure domine toute...

La seconde mort du corps prolétaire

La seconde mort du corps prolétaire

Entretien Stanislas Nordey avec Yan Ciret « Entre beauté esthétique et virulence politique, Stanislas Nordey travaille au corps la représentation, montage du geste fabuleux à son envers, le...

Orwell, l'outsider des vies ordinaires

Orwell, l’outsider des vies ordinaires

Le peuple des opprimés, des humiliés, a été l’une des spéculations intellectuelles majeures de notre temps. Qui est-il ? Que veut-il, au-delà des offenses? La question de Reich est toujours restée sans réponse : pourquoi les masses ont-elles désiré le fascisme ? Le livre de Bruce Bégout De la décence ordinaire n’esquive pas la question.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
La sublime Genèse du Théâtre du Radeau

La sublime Genèse du Théâtre du Radeau

Il ne fait pas mystère, pour qui l’a vu, que la puissance du Théâtre du Radeau tient d’une persistance rétinienne, qui nous mène vers des zones opaques, inconscientes dont on ne revient pas indemne. L’essai qui vient de paraître François Tanguy et le Radeau avance au plus près de ce théâtre de l’étrangeté ; il ne nous en donne pas l’exégèse, la philosophie manifeste, il ne boucle rien de l’expérience du Radeau. Le livre s’efface dans le langage même de cette théâtralité, il entre en fusion avec son discours.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Sous le règne de la divine économie qui nous gouverne

Sous le règne de la divine économie qui nous gouverne

D’autres que Giorgio Agamben ont cherché une généalogie du pouvoir, où le règne et la gloire se confondent, sous le jour tout puissant de l’économie. Mais personne n’avait encore remonté le paradigme théologique de l’oikonomia aussi loin, tout en instruisant un passage entre des concepts religieux autant que politiques. Celui qui fut l’apôtre Philippe, dans L’Évangile selon Saint Matthieu de Pasolini, a engagé depuis longtemps une historiographie de la profanation du système économique dominant.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
La passion de l’idiotie selon Clément Rosset

La passion de l’idiotie selon Clément Rosset

Longtemps, Clément Rosset a fait figure de philosophe à part, d’excentrique d’une certaine manière. Trop français, pas assez germanique, écrivant avec brièveté et laconisme (quelle faute de goût), loin de tout idéalisme post-heidegerrien, incapable de saisir que le réel n’est qu’un mirage qui se joue entre « l’être » et « l’étant », l’écrivain poursuivait une route aride, sans rédemption ni remise à plus tard de l’incurable néant de vivre.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Le Léviathan dans la doctrine de l’Etat de Thomas Hobbes 

Le Léviathan dans la doctrine de l’Etat de Thomas Hobbes 

Pour certains, il est le diable en personne, son adhésion un temps fervente au nazisme, son antisémitisme contradictoire, théologico-politique, font de lui un « intouchable » de la pensée contemporaine. L’un des derniers grands « refoulés » du XXème siècle. Régulièrement, les libéraux et les sociaux-démocrates, les universalistes ou les « droits-de-l’hommistes », tentent de le rayer de la carte,

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Koltès, un romancier des origines

Koltès, un romancier des origines

Magazine Littéraire, N°395, février 2001.

Il faut imaginer qu’un écrivain est avant tout un grand lecteur. Quelqu’un qui réécrit au fur et à mesure qu’il lit. La littérature est son pays réel, les écritures son voyage dans l’espace, comme sa recherche dans la courbe du temps. Bemard-Marie Koltès ne fait pas exception à cette règle. On sait que son dialogue platonicien Dans la solitude des champs de coton est une réécriture détournée des Méditations métaphysiques de Descartes.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Le Mai 68 des situationnistes et son art

Le Mai 68 des situationnistes et son art

Rien ne fut moins occulte que la présence des situationnistes, au cœur même des évènements de Mai 68, mais inversement rien n’est moins passé sous silence que leur violente insurrection longtemps préméditée. Le silence qui les entoure, l’absence de référence à leurs pratiques, à l’influence qu’ils continuent d’exercer, est à la mesure de la radicalité de ce style révolutionnaire qu’ils furent les seuls à propager avec autant de rage méthodique.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Les romans Shandy de Nathalie Quintane, suivi d'un entretien avec l'auteur

Les romans Shandy de Nathalie Quintane, suivi d’un entretien avec l’auteur

Dans son roman Cavale, Nathalie Quintane resserre quelque chose qui n’apparaissait qu’en filigrane dans ses livres précédents : la colère. La dispute n’y est plus un simple mouvement dialectique d’une fabulatrice hors normes, Elle génère le mouvement même de l’écriture, comme un régime narratif.

mai 09, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Un terrorisme sans terreur de la violence légitime - Entretien avec Éric Hazan

Un terrorisme sans terreur de la violence légitime – Entretien avec Éric Hazan

Avec Éric Hazan, La Fabrique se confond avec l’histoire d’un homme à la ligne politique radicale, avec l’expérience de plusieurs vies. Très tôt engagé politiquement, auteur, ses titres parlent pour lui : Chronique de la guerre civile, la novlangue du néo-libéralisme.

mai 08, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique Tibau, surtitré “Le procès interdit” revient sur non seulement sur cet assassinat sauvage mais offre surtout un portrait extrêmement fouillé et inédit du poète à la “vitalité désespérée” et des années italiennes dans lequel sa vie et son oeuvre s’inscrivent. Ce triptyque a été diffusé sur France Culture in “Surpris par la nuit”. 

mai 07, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Debord sans temps mort

Debord sans temps mort

La réfutation comme mode d’agir a été, longtemps, la pratique de Guy Debord. Une récusation de “tous les jugements tant élogieux qu’hostiles” portés sur lui, pour reprendre sa formule, fut son signe, sa déclaration de guerre, préalable à tout discours sur la société spectaculaire marchande. Dans une lettre du 27 mars 1993, adressée à Brigitte Cornand, à propos du film de Canal +, Guy Debord, son art et son temps, il écrit ceci : “Je ne veux entendre, ni ne veux que vous entendiez vous-même, de quiconque, aucune sorte de remarque, même élogieuse.

mai 05, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Hurlements en faveur de Sade, Guy-Ernest Debord

Hurlements en faveur de Sade, Guy-Ernest Debord

« Une fois, comme j’étais tenté (et je le suis encore) de le considérer comme un philosophe, Debord m’a dit : « Je ne suis pas un philosophe, je suis un stratège.» Il a vu son temps comme une guerre incessante où sa vie entière était engagé dans une stratégie. » Giorgio Agamben, Le cinéma de Guy Debord

 La phase lettriste, de celui qui a doublé son prénom, – selon la mode de ce groupe -, va s’avérer capitale pour comprendre la suite de l’art de Guy-Ernest Debord. On peut dire que tout est déjà là.

mai 04, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Le Théâtre, l'Europe, L'Archipel, entretien avec Massimo Cacciari

Le Théâtre, l’Europe, L’Archipel, entretien avec Massimo Cacciari

Réalisé le 24 mars 1997 à Venise, cet entretien avec Massimo Cacciari, philosophe et maire de Venise jusqu’en 2010, a fait l’objet d’une vidéo produite par la Scène Nationale d’Orléans, dans le cadre des «Entretiens du Théâtre européen» organisé par Ulysse (Carré Saint-Vicent, 45000 Orléans). Ce film a été également projeté à Kassel lors de la Documenta X en 1997.
Cet entretien figure également dans l’ouvrage de Yan Ciret : Chroniques de la scène monde, paru aux éditions La passe du vent, 2000.

mai 04, 2014  |  No Comments » Lire la suite
Bernard-Marie Koltès, retour à Babylone

Bernard-Marie Koltès, retour à Babylone

Un dramaturge tel que Bernard-Marie Koltès ne laisse pas, uniquement, une œuvre théâtrale. Ce documentaire sonore  conçu par Yan Ciret et réalisé avec Pascale Rayet, souligne combien il continue de nous ouvrir une pensée de l’altérité radicale. Un portrait diffusé sur France Culture in « Surpris par la nuit ».

mai 03, 2014  |  No Comments » Lire la suite