Agnès Thurnauer : Now When Then  / Journal et autres écrits

Agnès Thurnauer : Now When Then / Journal et autres écrits

In Critique d’art  43 | Automne 2014La position cartographique, et généalogique, d’Agnès Thurnauer est l’une des plus singulières de la peinture actuelle. Lorsque l’espace et le...

Pierre Alferi, horizons mobiles

Pierre Alferi, horizons mobiles

Entretien « art press », 262, novembre 2000 Politique de la fraternité, politique des affects, les pleurs d’Achille sur le corps mort de son amant Patrocle, larmes de César portant la tête...

Dernières nouvelles des mondes flottants

Dernières nouvelles des mondes flottants

Kenneth White, entretien avec Yan Ciret Revue du Théâtre de la Bastille,1994, dir. Yan Ciret. Repris en volume “Le lieu et la parole” Kenneth White, éditions du Scorff (1997). Conversations...

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures, plus que celui à qui les aventures arrivent » (Potlatch n°7, 3 août...

Yan Ciret : L'Autre Étranger (Ici et Ailleurs) - Marc Augé

Yan Ciret : L’Autre Étranger (Ici et Ailleurs) – Marc Augé

Anthropologue/Ethnologue – (président de l’EHESS entre 1985 et 1995)Entretien avril 1994, publié dans la Revue du Théâtre de la Bastille n°17, 1995. Photogramme © Rachel Godefroy / Film...

"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information...

Territoires et cosmos de Georges Noël

Territoires et cosmos de Georges Noël

Par Yan Ciret, auteur du catalogue de l’exposition : Georges Noël, La magie du signe Galerie Dukto / Île Saint-Louis – Paris, 4 novembre 2021– 29 janvier 2022 Texte cartel introductif...

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique...

Après l'Avant-Garde

Après l’Avant-Garde

Les avant-gardes sont-elles solubles dans la modernité ? C’est une des questions de cette série d’émissions qui reviennent sur 40 années d’expérimentations littéraires,...

Mario Vargas Llosa - Des anges en Amérique

Mario Vargas Llosa – Des anges en Amérique

Avec ce texte de l’écrivain Mario Vargas Llosa, sur la pièce Angels in America de Tony Kushner, « Cosmos » commence la publication de textes inédits, ou rares voire non traduits. Celui-ci du...

Pierre Alferi, horizons mobiles

Pierre Alferi, horizons mobiles

Entretien « art press », 262, novembre 2000

Politique de la fraternité, politique des affects, les pleurs d’Achille sur le corps mort de son amant Patrocle, larmes de César portant la tête décapitée de son rival Pompé, étreintes des révolutionnaires à la Convention, devant la levée de l’armée de masse. Ces césures affectives et politiques, Pierre Alferi n’a jamais voulu en faire le deuil. Les tenir à distance. Il tient toujours les deux pôles. Pour cela, il invente des formes. La « Revue de littérature générale » (P.O.L.). Mais en donnant une singulière machination, machinerie, conspiration du silence. Toujours paradoxale. Comment peut-on tenir les deux ? C’est tout l’enjeu de cet entretien. Il faudra l’intercession d’Olivier Cadiot, pour nous « entendre», nous, comprendre. Pierre Alferi a voulu éviter deux choses, la Déconstruction de Jacque Derrida (son père), et le constructivisme des avant-gardes (ses autres pères antagonistes/Ezra Pound).

septembre 03, 2023  |  Commentaires fermés sur Pierre Alferi, horizons mobiles Lire la suite
Dernières nouvelles des mondes flottants

Dernières nouvelles des mondes flottants

Kenneth White, entretien avec Yan Ciret
Revue du Théâtre de la Bastille,1994, dir. Yan Ciret. Repris en volume “Le lieu et la parole” Kenneth White, éditions du Scorff (1997).

Conversations avec Kenneth White, maintenant interrompues, mais poursuivies dans ce qu’il nomme « le monde blanc », celui du Tao, du Zen, des Légendes Celtes, Hyperboréennes, des Caraïbes créolisées ; un Gary Snyder européen, tourné vers l’Asie, auquel il a consacré une « Biographie Poétique », le dernier de la « génération Beat », probablement le plus radical, le plus cohérent, dans la lignée de Thoreau, Whitman. On y revient avec des entretiens avec Allen Ginsberg. Créateur de « La Géopoétique », Kenneth White prix Médicis étranger (1983), entré dans la prestigieuse collection « Poésie/Gallimard » (2007), a ouvert les voies du « vide parfait » (Li Zi/Yukou).

août 14, 2023  |  Commentaires fermés sur Dernières nouvelles des mondes flottants Lire la suite
Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001

Une-Mag_litt-PT

« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures,
plus que celui à qui les aventures arrivent »
(Potlatch n°7, 3 août 1954)

Guy Debord a toujours maintenu au plus haut son désir de révolte. De sa rencontre avec les lettristes à la méditation testamentaire de Panégyrique, l’itinéraire intellectuel d’un aventurier de l’insurrection. Lorsqu’il se suicide le 30 novembre 1994, l’écrivain et théoricien politique, l’aventurier de l’insurrection et homme libre Guy Debord, parachève d’un coup de fusil l’une des vies les plus stupéfiantes de son temps.

décembre 27, 2022  |  Commentaires fermés sur Guy Debord, un stratège dans son siècle Lire la suite
"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information (BPI) « Bernard-Marie Koltès, notre contemporain » à l’occasion des 20 ans de la mort de l’auteur.  Cette diffusion a été précédé d’une présentation par François Koltès, frère de l’écrivain, cinéaste et écrivain, avec Yan Ciret, essayiste et commissaire d’expositions, à réécouter ici.

avril 30, 2022  |  Commentaires fermés sur “La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès Lire la suite
Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique Tibau, surtitré “Le procès interdit” revient sur non seulement sur cet assassinat sauvage mais offre surtout un portrait extrêmement fouillé et inédit du poète à la “vitalité désespérée” et des années italiennes dans lequel sa vie et son oeuvre s’inscrivent. Ce triptyque a été diffusé sur France Culture in “Surpris par la nuit”. 

janvier 23, 2022  |  Commentaires fermés sur Pier Paolo Pasolini, le procès interdit Lire la suite
Mario Vargas Llosa - Des anges en Amérique

Mario Vargas Llosa – Des anges en Amérique

Avec ce texte de l’écrivain Mario Vargas Llosa, sur la pièce Angels in America de Tony Kushner, « Cosmos » commence la publication de textes inédits, ou rares voire non traduits. Celui-ci du Prix Nobel de littérature 2010 a été publié dans « La Revue du Théâtre de la Bastille n°5 » titré « Un monde blanc » (dir. Yan Ciret), janvier 1995. On pourra mesurer la haute générosité de cet immense écrivain. L’auteur de « La ville et les chiens », et autres chefs-d’œuvre, débute une série qui verra la publication de textes d’écrivains tels que Sony Labou Tansi, Salman Rushdie, Alvaro Mutis, Allen Ginsberg. Il est a noter l’entrée au répertoire de « La Comédie Française » (2019-2020) de Angels in America, dans la mise en scène du cinéaste Arnaud Desplechin. 

août 31, 2020  |  Commentaires fermés sur Mario Vargas Llosa – Des anges en Amérique Lire la suite
Les communautés publiques

Les communautés publiques

« Cahiers de théâtre », N° 12, mars-avril 1994.
Entretien Jean-Christophe Bailly, par Yan Ciret
Suivi de  Panoramiques, Jean-Christophe Bailly, éditions Bourgois (2000), art press n°285.

Notes nouvelles – Alors que sortent par Jean-Christophe Bailly « L’imagement » Coll Fiction &Cie/Seuil, « Naissance de la phrase » éd. Nous, 2020, ainsi que récemment « Campagnes françaises » éd. Steidl, avec le regretté photographe Thibaut Cuisset, l’œuvre de l’écrivain s’impose comme l’une des plus importantes, les plus déployées du « panorama » de la littérature contemporaine. L’auteur de « Le dépaysement. Voyages en France », éd. Seuil, Prix Décembre 2011, est devenu tour à tour vigies et phares dans la nuit obscure. Puissance destituante de tout pouvoir, de toute force de dépossession. Lumière et voyant.

août 18, 2020  |  Commentaires fermés sur Les communautés publiques Lire la suite
Jamaica Kincaid - au fond de la rivière

Jamaica Kincaid – au fond de la rivière

Editions de l’Olivier 

Yan Ciret, article publié dans  la revue  art press n°274.

La géographie d’un écrivain, celle dont il vient et celle qu’il vise, indique toujours un contrat d’écriture particulier. Il ne s’a­git pas tant d’une appartenance à un territoire, comme pour Jamaica Kincaid les Caraïbes et l’île d’Antigua où elle est née, mais plutôt d’une notion bien précise de l’espace. Le livre, le texte, s’articulant comme une prise de position, de point de vue, et une occupation de cet espace ; où je me situe et quels déplacements de frontières l’écriture peut-elle opérer, par­tant de mon lieu d’ascendance ? Voilà comment on peut lire, à première vue, les récits qui composent le recueil Au fond de la rivière.

août 16, 2020  |  Commentaires fermés sur Jamaica Kincaid – au fond de la rivière Lire la suite
Brecht au-delà du spectacle

Brecht au-delà du spectacle

Yan Ciret, article publié dans  la revue  art press n°265

L’époque ne serait pas brechtienne. Son centenaire n’aurait démontré qu’un échec de sa pensée à échapper au marxisme réaliste socialiste. Son théâtre tour à tour nihiliste et rimbaldien, sous influence nietzschéenne, puis didactique avant d’être épique, doit être renvoyé au tribunal de l’Histoire. Le cas y est déjà jugé : aveuglement communiste, complice stalinien du régime de la RDA, écrivain organique du parti prolétarien. Une biographie à scandale lui a d’ailleurs réglé son compte : Brecht n’a rien écrit, il s’est contenté de spolier ses maîtresses ; de plus, ce triste individu se comportait avec un cynisme d’autocrate, pire, comme un fasciste en puissance. Son esprit théorique, spéculatif (même sur la Chine), ressort de l’ennui terne et gris dont parle Goethe. Seul le premier Brecht, celui de Baal ou celui de Dans la jungle des villes, reste encore épargné pour raison d’anarchisme panthéiste, de punk-attitude, de cruauté pulsionnelle.

juillet 11, 2020  |  Commentaires fermés sur Brecht au-delà du spectacle Lire la suite
il est minuit dans la littérature, Sam

il est minuit dans la littérature, Sam

Yan Ciret,article publié dans la revue art press n°274

Dans le petit livre hommage qu’il consacre à Jérôme Lindon, Jean Echenoz considère l’expérience d’écriture en elle-même et invite son lecteur à poursuivre une réflexion sur le sens politique de cette démarche, qu’il associe à celle de son éditeur.

 

Jean Echenoz, Jérome Lindon Éd. de Minuit
 
Un petit livre par la taille, maigre et sec comme celui à qui il est dédié, vient nous rappeler deux ou trois choses sur le métier d’écrire. Venant de Jean Echenoz et de son anti-tombeau de Jérôme Lindon, il n’y a là rien d’étonnant. La littérature étant toujours envisagée sous l’angle du géomètre, de l’ingénieur, de l’arpenteur ou de l’architecte, il ne fallait donc pas s’attendre à un quelconque larmoiement dans ce bref hommage intitulé simplement Jérôme Lindon et publié sui generis aux Éditions de Minuit. Pourtant, la brièveté induit une réflexion qui la dépasse.
 
juillet 11, 2020  |  Commentaires fermés sur il est minuit dans la littérature, Sam Lire la suite
les fantômes irréguliers de l’avant-garde

les fantômes irréguliers de l’avant-garde

Yan Ciret, article paru le 1er juillet 2006 dans art press

Aux Éditions Allia
Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné
Ivan Chtcheglov, profil perdu 

Ivan Chtcheglov
Écrits retrouvés 

Patrick Straram
Les bouteilles se couchent

Aux Éditions Sens&Tonka
Patrick Straram
La veuve blanche et noire un peu détournée 

La disparition de l’horizon des utopies fait réapparaître des spectres que l’on croyait définitivement engloutis. Ils reviennent de ce lieu qui signifie littéralement «nulle part». Il faudrait s’interroger sur ces figures hamletiennes, elles ont été le plus souvent la part maudite des avant-gardes esthétiques et politiques. Le sujet est donc plus vaste et plus crucial qu’on pourrait le croire.

juillet 11, 2020  |  Commentaires fermés sur les fantômes irréguliers de l’avant-garde Lire la suite
De la vie nue ou le jugement sans loi

De la vie nue ou le jugement sans loi

Yan Ciret, article paru dans la revue Art press n° 280, Juin 2002

Dans Moyens sans fins, notes sur le politique et l’Ouvert, De l’homme et de l’animal (réédité pour le premier et publié pour le second aux éditions Rivages), la philosophie de Giorgio Agamben dessine une voie où l’homme dans l’animal ne serait pas réduit à l’animalisation de l’humanité. L’accomplissement messianique de la fin de l’histoire devient là: plus urgente des interrogations : l’enjeu consiste à substituer à la fusion du zoologique et du biologique, un avènement de la vie nue des peuples autre qu’un acheminement vers leur destruction.

juin 28, 2020  |  Commentaires fermés sur De la vie nue ou le jugement sans loi Lire la suite
Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Yan Ciret, article publié dans la revue art press n°290

Formage,  Les Quasi-Monténégrins suivi de Deux Frères Éditions P.O.L

Qui aime la chansonnette ne pourra qu’aimer Nathalie Quintane. Depuis quelques livres subtils, déstabilisants, cette écrivain a réussi son tour de force : rejeter la notion de style, et être arrivée à un degré x de l’infini de l’écriture. Qu’est-ce à dire ? Qu’entre ces deux extrêmes elle est parvenue à se frayer un chemin étroit, sinuant à travers la sociologie et la poésie pure. Elle a inventé un scrabble mallarméen, une sorte de grille faite de logiques verbales, de fabulations, assez serrée pour paraître vraisemblable. N’importe qui pourrait s’y perdre, mais le lecteur n’aura aucune peine à y retrouver sa place, son monde d’habitudes, son «prosaïsme» le plus profond même.

juin 20, 2020  |  Commentaires fermés sur Nathalie Quintane : les déroutes du sens Lire la suite
Eugène Savitzkaya - L’enfance nue des origines

Eugène Savitzkaya – L’enfance nue des origines

Consacré « frère en écriture » et comme un « grand écrivain » par Hervé Guibert, Eugène Savitzkaya a depuis Mentir et Mongolie plaine sale, écrit une dizaine de livres baroques, cruels et enfantins, ainsi qu’une vraie fausse biographie hypnotique d’Elvis Presley Un jeune homme trop gros. La majorité aux éditions de Minuit. Son dernier roman En vie, célébrant la vie ordinaire des simples, est doublé d’une pièce de théâtre tellurique à la manière d’une Apocalypse, cela s’appelle : La Folie originelle.

Revue N°7 du Théâtre de la Bastille septembre 1995 – avril 1996
Suivi de « Hervé Guibert – La Fabrique de fantômes/La vie fiction », Cahiers de théâtre, n° 12 (mars-avril 1994)

avril 19, 2020  |  Commentaires fermés sur Eugène Savitzkaya – L’enfance nue des origines Lire la suite