Agnès Thurnauer : Now When Then  / Journal et autres écrits

Agnès Thurnauer : Now When Then / Journal et autres écrits

In Critique d’art  43 | Automne 2014La position cartographique, et généalogique, d’Agnès Thurnauer est l’une des plus singulières de la peinture actuelle. Lorsque l’espace et le...

Pierre Alferi, horizons mobiles

Pierre Alferi, horizons mobiles

Entretien « art press », 262, novembre 2000 Politique de la fraternité, politique des affects, les pleurs d’Achille sur le corps mort de son amant Patrocle, larmes de César portant la tête...

Dernières nouvelles des mondes flottants

Dernières nouvelles des mondes flottants

Kenneth White, entretien avec Yan Ciret Revue du Théâtre de la Bastille,1994, dir. Yan Ciret. Repris en volume “Le lieu et la parole” Kenneth White, éditions du Scorff (1997). Conversations...

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures, plus que celui à qui les aventures arrivent » (Potlatch n°7, 3 août...

Yan Ciret : L'Autre Étranger (Ici et Ailleurs) - Marc Augé

Yan Ciret : L’Autre Étranger (Ici et Ailleurs) – Marc Augé

Anthropologue/Ethnologue – (président de l’EHESS entre 1985 et 1995)Entretien avril 1994, publié dans la Revue du Théâtre de la Bastille n°17, 1995. Photogramme © Rachel Godefroy / Film...

"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information...

Territoires et cosmos de Georges Noël

Territoires et cosmos de Georges Noël

Par Yan Ciret, auteur du catalogue de l’exposition : Georges Noël, La magie du signe Galerie Dukto / Île Saint-Louis – Paris, 4 novembre 2021– 29 janvier 2022 Texte cartel introductif...

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique...

Après l'Avant-Garde

Après l’Avant-Garde

Les avant-gardes sont-elles solubles dans la modernité ? C’est une des questions de cette série d’émissions qui reviennent sur 40 années d’expérimentations littéraires,...

Mario Vargas Llosa - Des anges en Amérique

Mario Vargas Llosa – Des anges en Amérique

Avec ce texte de l’écrivain Mario Vargas Llosa, sur la pièce Angels in America de Tony Kushner, « Cosmos » commence la publication de textes inédits, ou rares voire non traduits. Celui-ci du...

Zingaro, une œuvre au noir (Triptyk)

Zingaro, une œuvre au noir (Triptyk)

Profondément ancrés dans les rites de passage, de régénérescence, les spectacles de Bartabas nous ont habitués à leurs cycles de métamorphoses. Entretien avec Bartabas sur Tryptik, sa dernière création.
Par Yan Ciret

Yan Ciret : Pouvez-vous nous rappeler la genèse de Triptyk, un spectacle qui est finalement bien plus qu’une adaptation équestre du Sacre du printemps ?Bartabas : La musique du Sacre du printemps m’obsède depuis sept ou huit ans, je n’arrêtais pas d’y penser en me disant qu’il faudrait pouvoir la jouer avec des chevaux. (…)
Entretien publié dans la revue « Mouvement », le 1 juillet, 2000. Adaptation de l’émission de Yan Ciret « Radio Libre », sur France Culture, juin 2000.

février 22, 2020  |  Commentaires fermés sur Zingaro, une œuvre au noir (Triptyk) Lire la suite
Jean Genet, le saut de l’ange des murailles

Jean Genet, le saut de l’ange des murailles

Au bas de Montmartre, au bout d’une ruelle de terre-battue, un dôme en forme de basilique de la pauvreté, on trouvait là le « Cirque Romanès ». Près de la Place Clichy. L’exact compas entre la rue Truffaut, là-même où habitât François Truffaut (hôtel « Truffaut), qui fut l’ami de Jean Genet, avant la brutale rupture. Et le quartier du Sacré-Cœur, du Pigalle des voyous et voleurs, ou des travestis de cabarets, là où la prostitution des corps se subliment dans des âmes noircies par l’épreuve, l’échange des sexes, là où l’écrivain inscrit l’odyssée de « Divine » l’héroine queer de son « Notre-Dame des fleurs ».

Alexandre Romanès m’apparut là, pour la première fois, portable à la main, je lui parlais des relations du cinéaste et de l’écrivain. Il me dit qu’une fois, Truffaut arrivé en retard à leur rendez-vous, Jean Genet le gifla.

novembre 24, 2019  |  Commentaires fermés sur Jean Genet, le saut de l’ange des murailles Lire la suite
Le Maître de musique et l’esprit des chevaux, entretien avec Pierre Boulez

Le Maître de musique et l’esprit des chevaux, entretien avec Pierre Boulez

L’IRCAM ressemble à cette « maison verre » dont parlait André Breton, le centre musical fondé par Pierre Boulez, glisse comme une goélette de fer, de transparence, au-dessus des machines et sculptures de Nicky de Saint Phalle et Tinguely flottants sur l’eau gelée de la place. Un panoptique fait de travées géométriques, où des silhouettes silencieuses s’évanouissent avant d’apparaître. Le secrétaire me fait attendre dans l’une des cellules toute franciscaine d’épure. Il vient me chercher, pour me dire « Le Maitre » va vous recevoir. Pierre Boulez occupe le dernier rectangle de verre, au fond de ces longues allées de ruches toutes semblables. « Le Maitre » ne déroge pas à la règle. Il me regarde, avec cette vivacité sobre et mate, de concentration explosive. Je l’avais vu en colère, envers des acteurs, qui traversaient hâtivement le plateau, dérangeant sa fureur de conduire ses musiciens. Lors d’une répétition. Je l’avais surtout, déjà vu diriger Le Sacre du Printemps, de longues années auparavant ; je lui en parlais avec une mémoire si intacte, que je vis ses paupières rétractiles, à demi ombrées, s’élevées. L’entretien pouvait commencer.

octobre 12, 2019  |  Commentaires fermés sur Le Maître de musique et l’esprit des chevaux, entretien avec Pierre Boulez Lire la suite
Œdipe funambule (Johann Le Guillerm)

Œdipe funambule (Johann Le Guillerm)

“Je voulais travailler sur l’exploitation d’un être humain dont j’étais le cobaye” Johann Le Guillerm à Libération, le 28 mai 1999.

Il arrive qu’un artiste resserre autour de son travail, tout ce qui fait l’actualité du domaine dans lequel il évolue. Ou même qu’un spectacle, à lui seul, inventorie de manière condensée, les multiples facettes d’une pratique. Ce panoramique n’a pas toujours l’allure d’un catalogue, il peut aussi bien, comme c’est le cas pour le dernier spectacle de Johann Le Guillerm, être un fabuleux répertoire de postures.

octobre 12, 2019  |  Commentaires fermés sur Œdipe funambule (Johann Le Guillerm) Lire la suite
Decouflé Vidéodrome

Decouflé Vidéodrome

On peut imaginer deux ou trois choses sur le «Barnum audiovisuel» du troisième millénaire. Concédons d’abord qu’une bonne partie de son défilé d’information, et qu’une partie de ses fictions d’actualité sont déjà «transgéniques», du réel modifié, dénaturé. Pour s’y retrouver, l’expérience ne suffit plus ; le réel lui même se passe de vérification et s’accorde à prendre le format du direct télévisuel. La nature imite l’art en somme, sauf que d’art, il n’y en a pas. Plutôt des parts de marché distribuées au milieu de leçons de morale humanitaires. Il fallait un allumé aussi doué que Philippe Decouflé pour venir tirer son épingle dans un jeu cathodique aussi verrouillé. De ce réel transfusé dans le bocal d’asepsie de l’information, le créateur de Decodex a fait une salubre «piste aux étoiles». Contre toute attente, ses micro-fictions plastiques, ses corps détourés et souples, son imaginaire où le peuple ne manque pas, sont devenus des poissons dans l’eau du bain télévisuel. L’aquarium amniotique de la lucarne ouvre son œil de loupe dès qu’apparaissent ces électrons sinon libres, du moins assez en apesanteur, assez «délirants», pour interrompre le flux continu d’images.

août 16, 2019  |  Commentaires fermés sur Decouflé Vidéodrome Lire la suite
Poursuite !

Poursuite !

Rien ne paraît pouvoir enrayer la mise en lumière du réel. Le cloisonnement des disciplines s’en trouve déplacé au point que les frontières entre représentation et expérience s’avèrent sans objet. C’est dans cette perspective, selon Yan Ciret, qu’il faut envisager l’avènement de ce pinceau lumineux du théâtre, du cirque et du music-hall, qu’est la «poursuite».

Publié dans Lux, des lumières aux lumières, Gallimard,  Les cahiers de médiologie n°10

mai 20, 2014  |  Commentaires fermés sur Poursuite ! Lire la suite
Royaume forain - anthropologie historique et esthétique circassienne

Royaume forain – anthropologie historique et esthétique circassienne

Ce documentaire sonore conçu par Yan Ciret et réalisé avec Gaël Gillon et Anne Fleury, propose, en 8 volets et près de 10h de témoignages historiques, scientifiques, artistiques (littérature, cinéma, arts plastiques) de montrer les rapports entre l’art forain, l’art des mythes et la culture populaire. Avec notamment Johann le Guillerm , Adrienne Larue, Alexandre Romanès, Les Arts-Sauts, Pierre Étaix, Romeo Castellucci,  François Tanguy, Bartabas, Jérôme Thomas, Orlan, Mathurin Bolze et les voix de Witold Gombrowicz, Philippe Soupault, Claude Lévi-Strauss, André Leroi-Gourhan, Georges Bataille, Jean Rouch…

mai 10, 2014  |  Commentaires fermés sur Royaume forain – anthropologie historique et esthétique circassienne Lire la suite
 Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque - Le cirque de Jean Genet - Entretien avec Alexandre Romanès

Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque – Le cirque de Jean Genet – Entretien avec Alexandre Romanès

Le créateur du Cirque Romanès, Alexandre Bouglione, a eu le projet d’un cirque avec l’auteur de Notre-Dame-des-Fleurs.

mai 01, 2014  |  Commentaires fermés sur Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque – Le cirque de Jean Genet – Entretien avec Alexandre Romanès Lire la suite