Agnès Thurnauer : Now When Then  / Journal et autres écrits

Agnès Thurnauer : Now When Then / Journal et autres écrits

In Critique d’art  43 | Automne 2014La position cartographique, et généalogique, d’Agnès Thurnauer est l’une des plus singulières de la peinture actuelle. Lorsque l’espace et le...

Pierre Alferi, horizons mobiles

Pierre Alferi, horizons mobiles

Entretien « art press », 262, novembre 2000 Politique de la fraternité, politique des affects, les pleurs d’Achille sur le corps mort de son amant Patrocle, larmes de César portant la tête...

Dernières nouvelles des mondes flottants

Dernières nouvelles des mondes flottants

Kenneth White, entretien avec Yan Ciret Revue du Théâtre de la Bastille,1994, dir. Yan Ciret. Repris en volume “Le lieu et la parole” Kenneth White, éditions du Scorff (1997). Conversations...

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures, plus que celui à qui les aventures arrivent » (Potlatch n°7, 3 août...

Yan Ciret : L'Autre Étranger (Ici et Ailleurs) - Marc Augé

Yan Ciret : L’Autre Étranger (Ici et Ailleurs) – Marc Augé

Anthropologue/Ethnologue – (président de l’EHESS entre 1985 et 1995)Entretien avril 1994, publié dans la Revue du Théâtre de la Bastille n°17, 1995. Photogramme © Rachel Godefroy / Film...

"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information...

Territoires et cosmos de Georges Noël

Territoires et cosmos de Georges Noël

Par Yan Ciret, auteur du catalogue de l’exposition : Georges Noël, La magie du signe Galerie Dukto / Île Saint-Louis – Paris, 4 novembre 2021– 29 janvier 2022 Texte cartel introductif...

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique...

Après l'Avant-Garde

Après l’Avant-Garde

Les avant-gardes sont-elles solubles dans la modernité ? C’est une des questions de cette série d’émissions qui reviennent sur 40 années d’expérimentations littéraires,...

Mario Vargas Llosa - Des anges en Amérique

Mario Vargas Llosa – Des anges en Amérique

Avec ce texte de l’écrivain Mario Vargas Llosa, sur la pièce Angels in America de Tony Kushner, « Cosmos » commence la publication de textes inédits, ou rares voire non traduits. Celui-ci du...

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001

Une-Mag_litt-PT

« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures,
plus que celui à qui les aventures arrivent »
(Potlatch n°7, 3 août 1954)

Guy Debord a toujours maintenu au plus haut son désir de révolte. De sa rencontre avec les lettristes à la méditation testamentaire de Panégyrique, l’itinéraire intellectuel d’un aventurier de l’insurrection. Lorsqu’il se suicide le 30 novembre 1994, l’écrivain et théoricien politique, l’aventurier de l’insurrection et homme libre Guy Debord, parachève d’un coup de fusil l’une des vies les plus stupéfiantes de son temps.

décembre 27, 2022  |  Commentaires fermés sur Guy Debord, un stratège dans son siècle Lire la suite
"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information (BPI) « Bernard-Marie Koltès, notre contemporain » à l’occasion des 20 ans de la mort de l’auteur.  Cette diffusion a été précédé d’une présentation par François Koltès, frère de l’écrivain, cinéaste et écrivain, avec Yan Ciret, essayiste et commissaire d’expositions, à réécouter ici.

avril 30, 2022  |  Commentaires fermés sur “La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès Lire la suite
Après l'Avant-Garde

Après l’Avant-Garde

Les avant-gardes sont-elles solubles dans la modernité ? C’est une des questions de cette série d’émissions qui reviennent sur 40 années d’expérimentations littéraires, émaillées de documents, de lardées rock et d’entretiens. Et surtout un regard décillé sur une époque contemporaine propice au regain de la colère mais qui en recherche les modalités.
Une série radiophonique de Yan Ciret diffusée sur France Culture in  Surpris par la nuit
Réalisation : Céline Ters

décembre 20, 2021  |  Commentaires fermés sur Après l’Avant-Garde Lire la suite
les fantômes irréguliers de l’avant-garde

les fantômes irréguliers de l’avant-garde

Yan Ciret, article paru le 1er juillet 2006 dans art press

Aux Éditions Allia
Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné
Ivan Chtcheglov, profil perdu 

Ivan Chtcheglov
Écrits retrouvés 

Patrick Straram
Les bouteilles se couchent

Aux Éditions Sens&Tonka
Patrick Straram
La veuve blanche et noire un peu détournée 

La disparition de l’horizon des utopies fait réapparaître des spectres que l’on croyait définitivement engloutis. Ils reviennent de ce lieu qui signifie littéralement «nulle part». Il faudrait s’interroger sur ces figures hamletiennes, elles ont été le plus souvent la part maudite des avant-gardes esthétiques et politiques. Le sujet est donc plus vaste et plus crucial qu’on pourrait le croire.

juillet 11, 2020  |  Commentaires fermés sur les fantômes irréguliers de l’avant-garde Lire la suite
Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Nathalie Quintane : les déroutes du sens

Yan Ciret, article publié dans la revue art press n°290

Formage,  Les Quasi-Monténégrins suivi de Deux Frères Éditions P.O.L

Qui aime la chansonnette ne pourra qu’aimer Nathalie Quintane. Depuis quelques livres subtils, déstabilisants, cette écrivain a réussi son tour de force : rejeter la notion de style, et être arrivée à un degré x de l’infini de l’écriture. Qu’est-ce à dire ? Qu’entre ces deux extrêmes elle est parvenue à se frayer un chemin étroit, sinuant à travers la sociologie et la poésie pure. Elle a inventé un scrabble mallarméen, une sorte de grille faite de logiques verbales, de fabulations, assez serrée pour paraître vraisemblable. N’importe qui pourrait s’y perdre, mais le lecteur n’aura aucune peine à y retrouver sa place, son monde d’habitudes, son «prosaïsme» le plus profond même.

juin 20, 2020  |  Commentaires fermés sur Nathalie Quintane : les déroutes du sens Lire la suite
Continent créole (dans le vent d’ouest du cyclone) Entretien avec Raphaël Confiant par Yan Ciret

Continent créole (dans le vent d’ouest du cyclone) Entretien avec Raphaël Confiant par Yan Ciret

Suivi de Soulèvements (comme une pierre de lave jetée dans le jardin du maître)

Yan Ciret : En quoi l’enseignement du créole est-il une question cruciale de ce que vous avez appelé, reprenant l’expression de la sociologue guadeloupéenne Dany Bebel-Gisler,  « l’archive symbolique de notre culture »?

Raphaël Confiant : La question de l’introduction du créole à l’école est centrale en ce début du XXIe siècle. En fait, l’école apparaît paradoxalement comme la seule planche de salut d’une langue qui cesse graduellement d’être transmise de manière maternelle ou familiale. Le paradoxe c’est que longtemps l’école a combattu à la fois le créole et le créolisme (ou pénétration sauvage du créole dans le français) mais aujourd’hui nous pouvons un instrument de recréolisation.

février 02, 2020  |  Commentaires fermés sur Continent créole (dans le vent d’ouest du cyclone) Entretien avec Raphaël Confiant par Yan Ciret Lire la suite
Le carré noir sur fond noir de Guy Debord

Le carré noir sur fond noir de Guy Debord

Chaque film est une guerre, une aventure, un conflit avec le monde réel, peu de cinéastes ont fait de cette bataille incessante la matière même de leur oeuvre. Et si quelqu’un a poussé à l’extrême cette manière de faire, c’est Guy Debord. On a pourtant rarement vu ses films, les dictionnaires de cinéma le laisse dans une obscurité, qu’il a lui-même choisie pour ses oeuvres cinématographiques. Elles étaient devenues quasi invisibles dans leur intégralité rétrospective, après l’assassinat de son ami et producteur Gérard Lebovici. Le peintre danois Asger Jorn, ne disait-il pas que Guy Debord n’était pas mal connu, mais plutôt connu comme le mal.

janvier 18, 2020  |  Commentaires fermés sur Le carré noir sur fond noir de Guy Debord Lire la suite
Debord le voyant

Debord le voyant

En octobre 1951, Guy Debord a dix-neuf ans, il vient de rejoindre à Paris le groupe lettriste d’Issu, mais il est déjà loin, ailleurs. Son film Hurlement en faveur de Sade, le plus radical de toute l’histoire du cinéma, se prépare, comme une guerre éclair, un point de non retour qui engage toute une vie d’aventures, de révoltes, de paris qui agitent la main du diable, de Marx, Lautréamont, et de Dante (il apprend l’italien pour le lire dans le texte).

septembre 29, 2019  |  Commentaires fermés sur Debord le voyant Lire la suite
Serge Daney, une expérience critique du deuil

Serge Daney, une expérience critique du deuil

La parution aux éditions P.O.L. de La Maison Cinéma et le monde, accompagné d’un numéro spécial Serge Daney de la revue qu’il fonda : Trafic, viennent nous donner des nouvelles rétrospectives du ciné-fils, mais aussi du critique des images du monde, de l’Histoire. Il est désormais possible de mesurer plus encore l’importance de sa “cinécriture”. Au coeur de ce montage, l’expérience, la critique et le deuil que libère la puissance des images et des mots.

août 22, 2019  |  Commentaires fermés sur Serge Daney, une expérience critique du deuil Lire la suite
Le fils sauvage - entretien de Stanislas Nordey avec Yan Ciret

Le fils sauvage – entretien de Stanislas Nordey avec Yan Ciret

Yan Ciret : Guibert déjà très atteint par le sida devait jouer en Avignon son propre rôle. Dans son idée de transparence totale. Est-ce que ce n’est pas finalement, ce qu’on pourrait demander à tout acteur? D’arriver à se balancer avec son propre corps, sa propre maladie, ses propres affects et arriver à cette extrême visibilité de lui-même ?

Stanislas Nordey : Je suis assez pour cela, étant quelqu’un qui travaille avec les acteurs souvent sans savoir exactement où cela s’arrête. Même si tu travailles dans une transparence totale, sur un plateau, tu n’es plus dans le même temps et le même espace. Par exemple, à la fin des séances, je fais ce qui s’appelle des “notes de travail”; chaque comédien va sur scène, tout seul, face aux autres et il raconte comment s’est passée la journée de travail, c’est lui qui parle avec ce qu’il a, avec son corps.

août 16, 2019  |  Commentaires fermés sur Le fils sauvage – entretien de Stanislas Nordey avec Yan Ciret Lire la suite
Philip Roth - Du péché originel

Philip Roth – Du péché originel

La Tache (éditions Gallimard)

Yan Ciret – Art press n° 284, 1 novembre 2002

Philip Roth est un ogre, l’un de ceux dont les livres dévorent la réalité jusqu’à la laisser exsangue. On croyait son talent en perte de vitesse (1) puis vint Patrimoine, retour sur soi à travers la mort du père. Suivirent ces pics que sont l’Opération Shylock et le Théâtre de Sabbath, exercices de schizophrénie délirante opérant dans la chair même de la théodicée américaine ; c’est-à-dire remuant ciel et terre pour faire rendre sa vérité à l’alliance entre la justice divine hébraïque confondue au messianisme de «l’axe du bien».

avril 08, 2016  |  Commentaires fermés sur Philip Roth – Du péché originel Lire la suite
L’Europe contre les nations - Entretien Alain Finkielkraut

L’Europe contre les nations – Entretien Alain Finkielkraut

« Les hommes ont besoin de l’Histoire ; elle les aide à se faire une idée de qui ils sont.
Mais l’Histoire comme la sainteté, peut résider dans le cœur ; c’est assez qu’il ne soit pas vide. » 
V.S. Naipaul. 

Yan Ciret : Pourquoi vous en êtes vous pris si souvent au métissage, à ce vivre ensemble des sociétés pluriculturelles. Pourquoi vous en êtes vous pris à ce que Godard a appelé pour Sarajevo un « art de vivre» et là les deux mots comptent?

 Alain Finkielkraut : (long silence) Parce qu’il me semble qu’il s’agit tout à la fois d’une grande imposture et d’une grande illusion. Le métissage est le moyen pour l’illusion lyrique qui s’était investie dans le communisme de se perpétuer après le communisme.

mars 08, 2016  |  Commentaires fermés sur L’Europe contre les nations – Entretien Alain Finkielkraut Lire la suite
Remarques sur le terrorisme - Entretien avec Toni Negri

Remarques sur le terrorisme – Entretien avec Toni Negri

Retourné en 1997 dans son pays natal, l’Italie, pour se constituer prisonnier après quatorze ans d’exil en France, Toni Negri qui fut l’un des maîtres à penser de l’extrême gauche italienne, brillantissime professeur, traducteur des écrits de philosophie du droit de Hegel, spécialiste du formalisme juridique, et de Descartes, de Kant ou de Dilthey, revient, avec Yan Ciret, sur la notion de “Terrorisme” à la lumière de ses expériences des années de plombs italiennes.  

mai 10, 2014  |  Commentaires fermés sur Remarques sur le terrorisme – Entretien avec Toni Negri Lire la suite
Théorie du mannequin et syndrome de Virginia Tech

Théorie du mannequin et syndrome de Virginia Tech

« Ils m’aimeront pour ce qui me détruit le glaive dans mes rêves la poussière de mes pensées la maladie qui se propage dans les plis de mon esprit.»
Sarah Kane, 4.48 Psychose

mai 01, 2014  |  Commentaires fermés sur Théorie du mannequin et syndrome de Virginia Tech Lire la suite