Événements 99

Événements 99

Événements 99, Anne-James Chaton, éditions Al Dante, 2001In “art press” mai 2002 On ne peut parler d’Evénements 99 qu’en termes d’extériorité, de figures du...

Agnès Thurnauer : Now When Then  / Journal et autres écrits

Agnès Thurnauer : Now When Then / Journal et autres écrits

In Critique d’art  43 | Automne 2014La position cartographique, et généalogique, d’Agnès Thurnauer est l’une des plus singulières de la peinture actuelle. Lorsque l’espace et le...

Pierre Alferi, horizons mobiles

Pierre Alferi, horizons mobiles

Entretien « art press », 262, novembre 2000 Politique de la fraternité, politique des affects, les pleurs d’Achille sur le corps mort de son amant Patrocle, larmes de César portant la tête...

Dernières nouvelles des mondes flottants

Dernières nouvelles des mondes flottants

Kenneth White, entretien avec Yan Ciret Revue du Théâtre de la Bastille,1994, dir. Yan Ciret. Repris en volume “Le lieu et la parole” Kenneth White, éditions du Scorff (1997). Conversations...

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Guy Debord, un stratège dans son siècle

Par Yan Ciret in « magazine littéraire » – juin 2001« L’aventurier est celui qui fait arriver les aventures, plus que celui à qui les aventures arrivent » (Potlatch n°7, 3 août...

Yan Ciret : L'Autre Étranger (Ici et Ailleurs) - Marc Augé

Yan Ciret : L’Autre Étranger (Ici et Ailleurs) – Marc Augé

Anthropologue/Ethnologue – (président de l’EHESS entre 1985 et 1995)Entretien avril 1994, publié dans la Revue du Théâtre de la Bastille n°17, 1995. Photogramme © Rachel Godefroy / Film...

"La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

“La nuit perdue” (1973), film de Bernard-Marie Koltès

La Nuit perdue, unique film de Bernard-Marie Koltès, a été présenté le 16 mai 2009, dans le cadre de l’hommage rendu par le Centre Beaubourg –  Bibliothèque Publique d’Information...

Territoires et cosmos de Georges Noël

Territoires et cosmos de Georges Noël

Par Yan Ciret, auteur du catalogue de l’exposition : Georges Noël, La magie du signe Galerie Dukto / Île Saint-Louis – Paris, 4 novembre 2021– 29 janvier 2022 Texte cartel introductif...

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

Pier Paolo Pasolini, le procès interdit

La mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, a donné libre-court à de nombreuses interprétations, analyses, ou divagations. Ce documentaire sonore, conçu par Yan Ciret et réalisé avec Angélique...

Après l'Avant-Garde

Après l’Avant-Garde

Les avant-gardes sont-elles solubles dans la modernité ? C’est une des questions de cette série d’émissions qui reviennent sur 40 années d’expérimentations littéraires,...

Decouflé Vidéodrome

Decouflé Vidéodrome

On peut imaginer deux ou trois choses sur le «Barnum audiovisuel» du troisième millénaire. Concédons d’abord qu’une bonne partie de son défilé d’information, et qu’une partie de ses fictions d’actualité sont déjà «transgéniques», du réel modifié, dénaturé. Pour s’y retrouver, l’expérience ne suffit plus ; le réel lui même se passe de vérification et s’accorde à prendre le format du direct télévisuel. La nature imite l’art en somme, sauf que d’art, il n’y en a pas. Plutôt des parts de marché distribuées au milieu de leçons de morale humanitaires. Il fallait un allumé aussi doué que Philippe Decouflé pour venir tirer son épingle dans un jeu cathodique aussi verrouillé. De ce réel transfusé dans le bocal d’asepsie de l’information, le créateur de Decodex a fait une salubre «piste aux étoiles». Contre toute attente, ses micro-fictions plastiques, ses corps détourés et souples, son imaginaire où le peuple ne manque pas, sont devenus des poissons dans l’eau du bain télévisuel. L’aquarium amniotique de la lucarne ouvre son œil de loupe dès qu’apparaissent ces électrons sinon libres, du moins assez en apesanteur, assez «délirants», pour interrompre le flux continu d’images.

août 16, 2019  |  Commentaires fermés sur Decouflé Vidéodrome Lire la suite
L’autodafé de Guy Debord (I)

L’autodafé de Guy Debord (I)

Une esthétique du dépassement de l’art

Conférence de Yan Ciret, pour le colloque « Guy Debord » au Parlement des philosophes et Musée d’art moderne de Strasbourg. Février 2007

mai 08, 2018  |  Commentaires fermés sur L’autodafé de Guy Debord (I) Lire la suite
Le dos de dieu - Romeo Castellucci / Entretien

Le dos de dieu – Romeo Castellucci / Entretien

Révélation du dernier Festival d’Automne, la Societas Raffaello Sanzio met en scène l’origine et la fin du monde, à travers un théâtre où les états du corps sont confrontés à la matière, corps de l’animal et machine. Leur metteur en scène, Romeo Castellucci, produit une œuvre inclassable entre mythe et plasticité infernale. art press n° 270, (juillet-août 2001)

mai 06, 2016  |  Commentaires fermés sur Le dos de dieu – Romeo Castellucci / Entretien Lire la suite
Il est de la règle de vouloir la mort de l’exception – J.L. Godard, propos recueillis

Il est de la règle de vouloir la mort de l’exception – J.L. Godard, propos recueillis

« Les pauvres sauveront le monde, malgré eux » J.L. Godard.

« La culture pour moi, c’est la règle, alors que l’art c’est l’exception. La culture c’est la diffusion, et l’art la production. J’ai toujours été parfaitement produit, mais j’ai toujours été diffusé avec condescendance pour ne pas dire avec animosité voire de la négligence. Ces phénomènes de production et de diffusion sont très importants.

juin 15, 2014  |  Commentaires fermés sur Il est de la règle de vouloir la mort de l’exception – J.L. Godard, propos recueillis Lire la suite
L'anticoncept de G. J. Wolman - conférence de Yan Ciret

L’anticoncept de G. J. Wolman – conférence de Yan Ciret

Projeté et décrypté par Yan Ciret, aux Laboratoires d’Aubervilliers, en janvier 2010, le film pré-situationniste, L’Anticoncept de Wolman fut immédiatement interdit par le comité de censure en 1952 ; sa clandestinité allait durer une trentaine d’année. L’arrêt de la préfecture, une fois levé, ne révèlera aucune raison précise quant à cette interdiction. C’est la forme, violente, radicalement anti-cinématographique, qui fut sans doute la raison du scandale. Il s’agit pourtant de l’un des films parmi les plus importants de l’histoire du cinéma. Projetés sur un ballon d’hélium, des cercles noirs et blancs, alternent à des rythmes stroboscopiques. Tandis qu’un texte essai, poème, biographique, scientifique, vient percuter la masse visuelle de stridences sonores.

juin 08, 2014  |  Commentaires fermés sur L’anticoncept de G. J. Wolman – conférence de Yan Ciret Lire la suite
Poursuite !

Poursuite !

Rien ne paraît pouvoir enrayer la mise en lumière du réel. Le cloisonnement des disciplines s’en trouve déplacé au point que les frontières entre représentation et expérience s’avèrent sans objet. C’est dans cette perspective, selon Yan Ciret, qu’il faut envisager l’avènement de ce pinceau lumineux du théâtre, du cirque et du music-hall, qu’est la «poursuite».

Publié dans Lux, des lumières aux lumières, Gallimard,  Les cahiers de médiologie n°10

mai 20, 2014  |  Commentaires fermés sur Poursuite ! Lire la suite
Royaume forain - anthropologie historique et esthétique circassienne

Royaume forain – anthropologie historique et esthétique circassienne

Ce documentaire sonore conçu par Yan Ciret et réalisé avec Gaël Gillon et Anne Fleury, propose, en 8 volets et près de 10h de témoignages historiques, scientifiques, artistiques (littérature, cinéma, arts plastiques) de montrer les rapports entre l’art forain, l’art des mythes et la culture populaire. Avec notamment Johann le Guillerm , Adrienne Larue, Alexandre Romanès, Les Arts-Sauts, Pierre Étaix, Romeo Castellucci,  François Tanguy, Bartabas, Jérôme Thomas, Orlan, Mathurin Bolze et les voix de Witold Gombrowicz, Philippe Soupault, Claude Lévi-Strauss, André Leroi-Gourhan, Georges Bataille, Jean Rouch…

mai 10, 2014  |  Commentaires fermés sur Royaume forain – anthropologie historique et esthétique circassienne Lire la suite
Au risque de la performance - Centre Pompidou

Au risque de la performance – Centre Pompidou

La performance s’est imposée sur la scène artistique dans un contexte politique bien particulier celui des années 70. Elle n’a jamais disparu, mais elle a pu aux yeux de certains sembler quelque peu dévaluée. Elle est aujourd’hui, dans son extrême diversité au cœur du festival, grâce à ses capacités propres d’hybridation entre les disciplines mais aussi parce qu’elle est un vecteur privilégié de démarches singulières et critiques.

mai 10, 2014  |  Commentaires fermés sur Au risque de la performance – Centre Pompidou Lire la suite
Le Futurisme - Une avant-garde explosive

Le Futurisme – Une avant-garde explosive

Première avant-garde du XXe siècle, le Futurisme se veut un mouvement littéraire et artistique rejetant la tradition esthétique et exaltant le monde moderne, en particulier la civilisation urbaine, les machines et la vitesse. Des théories que développent dans ce reportage Didier Ottinger, Conservateur au Centre Pompidou, Jacqueline Lichtenstein, philosophe de l’art et de Yan Ciret, critique d’art.

mai 10, 2014  |  Commentaires fermés sur Le Futurisme – Une avant-garde explosive Lire la suite
Le Mai 68 des situationnistes et son art

Le Mai 68 des situationnistes et son art

Article publié dans Libération, sous le titre l’art est mort, vive la révolution, 19 avril 2008

Messianisme avant-gardiste, poésie subversive contre servitude d’une société devenue «du spectacle», les situationnistes sont les protagonistes les plus irréductibles de 68. En Mai, l’oeuvre passe à l’acte.

Rien ne fut moins occulte que la présence des situationnistes, au cœur même des évènements de Mai 68, mais inversement rien n’est moins passé sous silence que leur violente insurrection longtemps préméditée. Le silence qui les entoure, l’absence de référence à leurs pratiques, à l’influence qu’ils continuent d’exercer, est à la mesure de la radicalité de ce style révolutionnaire qu’ils furent les seuls à propager avec autant de rage méthodique.

mai 09, 2014  |  Commentaires fermés sur Le Mai 68 des situationnistes et son art Lire la suite
Hurlements en faveur de Sade, Guy-Ernest Debord

Hurlements en faveur de Sade, Guy-Ernest Debord

« Une fois, comme j’étais tenté (et je le suis encore) de le considérer comme un philosophe, Debord m’a dit : « Je ne suis pas un philosophe, je suis un stratège.» Il a vu son temps comme une guerre incessante où sa vie entière était engagé dans une stratégie. » Giorgio Agamben, Le cinéma de Guy Debord

 La phase lettriste, de celui qui a doublé son prénom, – selon la mode de ce groupe -, va s’avérer capitale pour comprendre la suite de l’art de Guy-Ernest Debord. On peut dire que tout est déjà là.

mai 04, 2014  |  Commentaires fermés sur Hurlements en faveur de Sade, Guy-Ernest Debord Lire la suite
 Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque - Le cirque de Jean Genet - Entretien avec Alexandre Romanès

Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque – Le cirque de Jean Genet – Entretien avec Alexandre Romanès

Le créateur du Cirque Romanès, Alexandre Bouglione, a eu le projet d’un cirque avec l’auteur de Notre-Dame-des-Fleurs.

mai 01, 2014  |  Commentaires fermés sur Le fil du nomade et portrait du voleur en saltimbanque – Le cirque de Jean Genet – Entretien avec Alexandre Romanès Lire la suite